A seulement 21 ans, J Hus est déjà un artiste totalement accompli, qui s’est définitivement imposé avec son premier album sorti cette année. Aujourd’hui, son exploration musicale semble être sans limites Grime, Afrobeat, DanceHall et Hip Hop. Des arguments de poids qui vont certainement en réconcilier plus d’un avec le genre.

 

Si vous êtes un fan du rap, à un moment donné, cette année, quelqu’un vous recommandera d’écouter J Hus, un jeune homme originaire d’East London qui souffle d’une gravité au-delà de ses années. Sa musique est audacieusement personnelle. Précis et adaptable, il arrive aisément, à teinter ses textes de couleurs tout en gardant cette harmonie et cet enthousiasme rassérenant.

Le talent de Momodou Jallow reside incontestablement sur sa capacité à mélanger une variété de styles musicaux – Afrobeat, dancehall, hip-hop, grime – dans une vision cohérente et singulière. Son premier album, Common Sense plie toutes ces influences dans un monde spécifique et fascinant. Mais il y a plus que cela: les débuts de J Hus servent d’histoire unique et d’avenir, qui  devrait résonner des deux côtés de l’Atlantique.

 

Les fils Afrobeat traversent Common Sense, aux côtés de la menace grime « Clartin », les pianos contemplatifs « Who You Are » , ou le brillant Common sense. Les styles musicaux changeants soulignent la polyvalence de Hus; il passe d’une chanson singulière à quelque chose de plus brutal et guttural facilement et sans hésitation. La production sur Common Sense est tirée également d’un large éventail de sources, mais J Hus lui-même est fermement enraciné dans le hip-hop. «Goodies» rappellent même les «Suicidal Thoughts» de B.I.G., le dénominateur commun entre les deux artistes étant leur trafic de rythmes jamaïcains.

Son album est vivant et à bien des égards, ressemble moins à un exercice formel ou à un cours intensif dans le goût du goût curatorial, mais plus comme le cerveau hyperactif et omnivore d’un 20-something qui a une connexion WiFi, et révèle un jeune homme de talent, ambitieux et avec assez d’esprit pour garder la tête sur les épaules.

Quoi qu’il en soit, le mec est plein de surprises, et c’est bien là le principal et ça annonce le meilleur pour la suite. On apprend que J-Hus sera aussi en concert en France le 11 novembre à la belleviloise, une occasion de le découvrir.

Téléchargez l'application mobile Black Square