Plus connu en tant que rappeur, Blitz The Ambassador dévoile une nouvelle facette de son talent, plus orienté vers le 7 ème art. De son vrai nom Sam Blitz Bazawule, le rappeur d’origine ghanéenne captivait déjà l’attention à travers ses clips ultra scénarisé dont il était pour la plupart du temps l’auteur et le réalisateur.

C’est donc tout naturellement que le rappeur s’oriente vers le cinéma avec son premier film : The Burial Of Kojo. Tourné entièrement au Ghana, le projet a vu le jour grâce à une levée de fond sur Kickstarter qui a permis de récolter 78.000 dollars pour sa production. Une première expérience cinématographique qui tenait très à coeur à l’artiste. Le film The Burial Of Kojo suit la relation tumultueuse entre deux frères, Kojo et Kwabena. Kojo provoque un accident de voiture qui tue tragiquement la mariée de Kwabena le jour de leur mariage. Kwabena à son tour, prévoit un plan élaboré pour se venger 7 ans plus tard. Il attire Kojo vers une mine abandonnée, l’assomme jusqu’à son évanouissement et le laisse mourir dans le puits de la mine. Kojo doit survivre sans nourriture ni eau, tandis que sa femme et le détective local se lancent dans une course contre la montre pour le retrouver. Un long métrage qui aborde des thèmes tels que les rivalités fraternelles, l’amour ou la jalousie.

Un clin d’oeil est fait également à l’exploitation illégale des mines, une réalité qui touche plusieurs personnes au Ghana. Au casting on note la présence d’acteurs tels que Ama K.Abebrese, Kobina Sam qui a joué dans Beasts of No Nation et Henry Adofo. Le film sera lancé en avant première au Bresil lors du Sao Paulo International Festival prévu pour se tenir du 18 au 31 Octobre prochain et sera suivi par une séance de Questions/Réponses en présence du réalisateur.

Facebook Comments

Téléchargez l'application mobile Black Square