Rappeur hors pair et parfois à contre courant, M.anifest est l’une des figures les plus connues du rap jeu ghanéen. Il inspire, que ce soit dans sa démarche artistique ou visuelle à laquelle il attache une grande importance. En 2016, lors des Ghana Music Awards il se faisait couronner « meilleur rappeur » de l’année. Un trophée obtenu après une longue période de beef ponctuée de diss track et punchlines diverses à l’encontre de Sarkodie. Un des plus gros clashs que le rap ghanéen ait connu et qui a tenu longtemps en haleine le public et les différents fans.

Basé aux USA, le rappeur choisira pourtant de revenir dans son pays d’origine afin de contribuer comme il dit à sa façon au changement de mentalité. Après avoir collaboré avec de grosses pointures sur le plan international tels que Erykah Badu ou Tony Allen, il ressent le besoin de se reconnecter à sa terre mère, qu’il a quitté afin de poursuivre ses études. En 2016, il sort l’album « Nowhere Cool » qui pour lui est une expérimentation. Un mélange de genres qui combine des éléments du hip-hop et de la musique traditionnelle ghanéenne. L’aspect visuel sera d’une importance capitale et il s’entoure d’une équipe de vidéographes sud-africains afin de mener à bien le projet. En découlera le court metrage « Simple Love », lancé en exclusivité sur la plateforme Tidal.

Plusieurs projets plus tard, M.anifest a su s’imposer comme l’une des références de sa génération. Peut être pas aussi mainstream qu’un certain Sarkodie, mais tout aussi bien acclamé à chacune de ses sorties. En attendant un nouvel album, découvrons son dernier clip intitulé « Azumah Nelson Flow ».

Facebook Comments

Téléchargez l'application mobile Black Square