Ecrire sur l’art est généralement l’exercice qui en manque le plus. Il faut d’abord dominer la tentation de l’exhausser au point d’en faire le nec le plus ultra des manifestations de l’esprit humain. La plupart du temps, cette sublimation se fait en suggérant que sous la légèreté se cache une grande profondeur.

En déambulant le long des allées qui jouxtent la seconde édition de l’AKAA Art Fair, le lieu de rencontre pour les collectionneurs, les amateurs d’art et les gourous du design d’Afrique, nous tombons sur le travail du jeune Terrence, qui à 27 ans, travaille à briser le fossé entre le traditionnel et le contemporain en utilisant l’expression artistique. Son travail comporte un processus en deux étapes. Il travaille d’abord la pierre avant de la mélanger avec un certain nombre d’objets industriels tels que des chaînes, de la colle, du plastique et de la résine, créant la sculpture. Il a récemment exposé pour la collection Tiroche de Leon.

On vous laisse quelques éléments de son travail en dessous.

Facebook Comments

Téléchargez l'application mobile Black Square