Maison de disques mythique fondé en 1984 aux USA par Russel Simmons et Rick Rubbin, Def Jam reste le label precurseur du mouvement hip-hop. Que ce soit Run DMC, LL Cool J, Jay Z ou Kanye West, l’adn de Def Jam reste unique et reconnaissable parmi tant d’autres.

Le hip-hop en Afrique est aujourd’hui l’une des musiques les plus écoutées et dont l’influence ne cesse de s’étendre au jour le jour sur le continent. De Dakar à Jo’burg en passant par Abidjan ou Lagos, la culture hip-hop fusionne de plus en plus avec les réalités locales. Ce qui donne aujourd’hui un tout nouveau visage au hip-hop africain qui depuis commence à s’exporter et à s’imposer hors du continent. Universal Music et  les autres majors de l’industrie ayant donc flairé l’opportunité on donc pris d’assaut le marché subsaharien. Tout ceci redistribue donc les cartes et re-dynamise une industrie musicale assez embryonnaire dans la plupart des pays. Après Universal Music Africa chez les francophones, c’est au tour de Def Jam Africa d’être lancé par la branche anglophone de Universal Music Group en Afrique.

Def Jam Africa c’est un roster de grosses pointures de la musique urbaine nigériane et sud-africaine. Entre autre dans les rangs de la major on peut compter : Nasty C, Nadia Nakai, Tellaman, Larry Gaaga. Sipho Dlamini, actuel directeur général de Universal Music pour le Nigéria et l’Afrique du Sud est l’un des fers de lance du label dont il chapeaute le lancement.

Retrouvez le meilleur du hip hop africain sur BLACK SQUARE RADIO

Facebook Comments

Téléchargez l'application mobile Black Square