ART & CULTURE

BLACK INK STORIES – FOCUS SUR PATRICK EDOOARD

2 Mins read

Black Ink Stories est un projet que nous avons créé en 2018 et qui s’intéresse au rapport des afro descendants au tatouage.

Nous allons à la rencontre d’hommes et de femmes tatoueurs et tatoués pour raconter leur histoire, au-delà des stéréotypes et idées reçues.

Aujourd’hui nous allons parler du directeur artistique et co-fondateur du magazine BTENDANCE: Patrick Edooard.

1) Combien as-tu de tatouages ?  

J’ai 12 tatouages.

2) De quand date ton premier tatouage ?

Mon premier tatouage date de la classe de 4ème.

3) Et comment s’est passée cette première expérience ?  

Mon ami d’enfance qui savait tatouer m’a fait un « truc » sur le dos. J’ai eu tellement mal que je ne suis pas allé au bout de l’expérience. J’ai gardé ce tatouage durant plusieurs années. Il représentait un soleil qui se couche ou se lève, la position et le sens que je lui donnais dépendaient de mon humeur.

4) Nous constatons qu’entre temps tu as changé d’avis. Peux-tu présenter tes tatouages ?

Alors j’ai des tatouages sur les bras.

  • Sur celui de droite :

D’abord une forme de branche avec des oiseaux dessus qui représentent ma mère. La même branche et le même type d’oiseaux  existent dans la réalité et ma mère  les nourrit constamment avec du mil.

Ensuite  j’ai des hirondelles qui s’envolent en hommage à mon père qui est mort.

Et enfin j’ai une fleur sur l’avant-bras au niveau du coude

  • Sur celui de gauche

J’ai sur le poignet les dates de naissance des membres de ma famille.

Plus haut des flèches qui représentent un clin d’œil à mon signe astrologique car je suis Sagittaire,

J’ai également le nom de la personne avec laquelle je suis fiancé encore plus haut suivi des noms de ma mère et de mon frère.

Mes autres tatouages se situent au niveau du coude, de l’épaule et du dos.

  • Au niveau du coude

J’ai un parchemin avec les noms des apôtres.

  • A l’épaule gauche

J’ai un glaive.

  • Sur le coté droit de la poitrine

Une fleur.

  • Sur tout  le dos

Une illustration religieuse.

5) Quelles ont été les réactions autour de toi (famille, amis, société, fans, travail) après tes tatouages ? 

Bon. Ma mère était choquée au début après elle s’est habituée en mode “ENCORE”, mon frère trouve que j’exagère et mes deux grands frères ne comprennent pas!

Le reste je ne sais pas trop car leur avis compte pas !!!

6) Tes tatouages influencent-ils la façon dont tu es perçu par les autres (les inconnus, la société, l’industrie) ? Si oui comment ?

Ouiii ! Bien sûr! Surtout en Afrique. Vu que j’ai les oreilles percées, on pense que je suis un bandit, que je me suis détruit le corps ou même que je suis en train de me transformer en monstre.

Parfois on m’appelle l’artiste de la famille parce que je suis le seul à être rempli de tout ça et je suis celui qui est le plus incompris.

Pour la petite anecdote : ma mère m’a demandé une fois si j’étais malheureux (rires).

6) Quels conseils donnerais-tu as une personne qui souhaite se tatouer ?

De savoir pourquoi elle se tatoue et de savoir ce qu’elle décide de mettre sur son corps. Le fait de mettre la personne que j’aime sur moi a été une décision importante dans ma vie que je ne le regrette pas. Je sais qu’au-delà de tout, c’est une des meilleures décisions de ma vie quoi qu’il se passe plus tard.

Merci Patrick Edooard 🙂

Vous pouvez retrouver ce talentueux jeune homme sur Instagram et Twitter.

 

 

 

 

Related posts
ART & CULTURE

UK - LE COURT MÉTRAGE "ROOTS FOR A CROWN"

1 Mins read
Écrit et réalisé par le poète sierra léonais Julianknxx, Roots for a Crown explore les perceptions négatives et les préjugés entourant les…
ART & CULTURE

AFRIQUE DU SUD - LE COURT METRAGE "THE DREAM THAT REFUSED ME"

1 Mins read
The Dream That Refused Me est un court-métrage réalisé par Jabu Nadia Newman, une photographe et cinéaste sud-africaine à l’inspiration débordante. À…
ART & CULTURE

BÉNIN - LES CONTES DE KOKORO

1 Mins read
Réalisé en 2019 par Mathias Monet, cinéaste et photographe Français, les Contes de Kokoro est un film documentaire tourné à Kokoro, ville…

Laisser un commentaire

Translate »