Pays : Cameroun / France

Domaine : Artiste, co-fondatrice de la Revue Atayé

Instagramannathesupernova

Passionnée de musique, de littérature, de nouveaux médias et d’art visuels, Anna Tjé déconstruit à travers l’écriture, le discours performatif, l’approche plastique et graphique ainsi que les médias de communication, les mécanismes de résilience et les stratégies d’émancipation issues de figures emblématiques – fictives ou réelles – et les processus de production artistique dans les dites subcultures.

Oscillant entre recherche, critique et création, elle propose dans ses travaux les plus récents, de puiser dans son histoire familiale et d’exhumer les œuvres et les parcours de militantes féministes et/ou queer de la diaspora africaine, tout en explorant le champ de la création artistique contemporaine engagée.
Membre de l’association Diveka (Diversité & Kids) pour la jeunesse et co-fondatrice, directrice artistique et d’édition numérique et médiatrice d’ateliers d’écriture créative au sein de la revue littéraire et artistique Atayé, Anna Tjé est l’auteure du mémoire “Les vecteurs de résilience dans l’afrofuturiste et l’afroféministe” et du projet continu “Conversation pour le futur : La parole aux afro-françaises”. Elle poursuit son travail de recherche création dans le cadre d’une thèse en Arts et Médias à Paris 3. 

Récemment publiée au sein de l’œuvre collaborative “Musée L’ont L’eux” de la Revue Afrikadaa, ou dans la Revue Ex Nihilo, elle a collaboré avec les équipes du cycle Afrocyberféminismes à La Gaîté Lyrique, Paris et a participé au projet artistique ‘Timelight’ par Le Tube à Strasbourg, où elle a présenté son installation vidéo et performances ‘Nyum Elucubris’. Une œuvre archipélique qui raconte le mythe Disco de Nyum Supernova, une divinité africaine en quête d’émancipation.

Facebook Comments

Téléchargez l'application mobile Black Square