Si la scène de Douala (Cameroun) est sa ville natale, ANG évolue clairement dans une dimension parallèle. La folie du mec est contagieuse, et ça se vérifie dès les premières secondes Haine&Harmonie, son nouvel album que vous allez vous empresser d’écouter.

Il aura fallu attendre quelques années pour que le rappeur de Deïdo (Douala), depuis installé en Angleterre nous régale de cette première itération. Derrière le mic, ce grand fou d’Angelot a une fois de plus su bien s’entourer. Tom Kingue et lui se renvoient la balle sur T’étais où?, un titre à la hauteur de l’affiche. On pourrait aussi citer Fragiles avec Bobbi Zion. Du côté des petites tueries, Booty ou encore Stoner sont à souligner. Comme le reste de l’album, rien n’est immédiat. Disons qu’il se savoure sur la longueur, et se dévoile au fil des écoutes. Il prouve qu’il n’a rien perdu de son flow corrosif et dans son cas, la névrose n’a jamais été autre chose qu’une formidable source d’inspiration créative. Il n’y a pas de demi-mesure dans le sous-texte du rappeur de Londres, juste du vécu, une écriture folle, et une manière très concrète de retranscrire la démence qui lui ronge le cerveau. Plus que jamais, le natif de Deïdo est un alien. Un marginal revendiqué, qui s’affranchit inlassablement des codes mis en place.

Sur ce stop à la prose, et place au son. L’album est disponible sur toutes les plateformes de téléchargement légal.

Facebook Comments

Téléchargez l'application mobile Black Square