Les pressions familiales exercées sur les jeunes filles sont un des thèmes principaux qu’a choisi d’aborder Jeanne Mbella Ngom dans son livre Les coqs ne chanteront plus paru aux Editions Ifrikiya en Juin 2014. C’est l’histoire du combat légitime d’une jeune fille, Matalina l’héroïne, qui réussit à échapper au complot paternel qui la reléguait au rang de simple objet à vendre, lui ayant trouvé un mari sans son consentement.

Poussée par sa témérité,  son désir de s’instruire ainsi que son amour pour Jacques , Matalina décide de croire en elle et de prendre son avenir en main .  Cette œuvre féministe ne l’est pas comme le stipule l’auteure au sens égalitariste du terme, il s’agit ici de mettre en exergue la nécessité d’une relation de complémentarité entre l’homme et la femme.  Les coqs ne chanteront plus est aussi un  portrait dynamique et authentique de l’ancien Yaoundé, quand la capitale, Ongola, se bâtissait avec les arrivées des populations d’origines diverses dans les quartiers périphériques qui sont aujourd’hui devenus le cœur de la ville.

Jeanne Mbella Ngom, l’auteure de ce roman est une enseignante de formation ayant dirigé de nombreux établissements scolaires de la ville de Yaoundé. A présent à la retraite, elle se consacre à l’écriture.

Facebook Comments

Téléchargez l'application mobile Black Square