INTERVIEW – LE RAPPEUR ANGLAIS JAY PRINCE

L’équipe Black Square a eu la chance de s’entretenir avec la rappeur Anglais Jay Prince lors de son passage à Paris à la Boule Noire le 18 février 2016. De l’obtention récente de son diplôme à ce qui l’inspire lorsqu’il fait de la musique, découvrez notre interview avec le rappeur Londonien ici :

Bonsoir Jay Prince, merci de nous accorder ces 3 petites minutes… Tu dois être fatigué après avoir été si énergique sur scène ?

Non pas du tout, la tout ce que je ressens c’est de l’adrénaline ! Mais, donnez moi 30 minutes et je serai K.O. (rires)

On t’a entendu parler en français lors du concert! Où est-ce que tu as appris à parler français?

Je voyageais déjà en France avant d’être connu car j’ai de la famille ici. Je suis aussi déjà venu me produire sur scène en France, mais c’est vraiment la première fois que je suis en tête d’affiche ici !

4

2

 

Tu as sorti 3 projets, le dernier en date étant Mellow Vation . Tes morceaux ont des sonorités soul et old school hip hop. D’où te vient cette inspiration ?

Au niveau des textes, mon inspiration vient de ma vie, mes expériences avec mes amis, ma famille.

Ensuite musicalement parlant j’aime la musique soulful (soulful : « de l’âme » en français). Je pense que la musique qui touche le plus les gens est celle qui touchera ton âme.

 

Ces dernières années, on a vu de plus en plus de rappeurs anglais devenir populaire au delà des frontières anglaises. Est-ce que ça te met un peu la pression ? Y a t il une sorte de compétition ?

Non, en fait je trouve ça plus excitant qu’autre chose. Parce que il ne s’agit pas que de moi. On parle musique et la musique est quelque chose qui nous dépasse. C’est plus important que nos égos. Je trouve ça bien de voir les gens percer ensemble. Ce n’est pas vraiment de la pression. Tout dépend de la façon dont on voit les choses. Moi j’aime voir les gens réussir. Ça me pousse à faire mieux. Ça met aussi la scène Londonienne en avant et ça inspire les autres personnes de notre ville à faire les choses et à la fin on représente tous Londres. Il ne s’agit pas de compétition.

11

5

 

As tu déjà entendu des personnes te comparer à d’autres rappeurs comme Kendrick Lamar par exemple ?

Oui, j’ai déjà entendu des gens me comparer à Kendrick Lamar. Et ça ne me dérange pas tu vois… Si tu aimes Kendrick Lamar, tu aimes Kendrick Lamar, si tu aimes Jay Prince, tu aimes Jay Prince, si tu aimes Madonna, tu aimes Madonna, si tu aimes Prince, tu aimes Prince. Les gens trouveront toujours un moyen pour dire quelque chose. Mais ça me va ! (Rires)

Quel est ton morceau favori dans ton dernier LP ?

Je les aime tous. En fait ça dépend de mon humeur tu vois. J’aime bien Polaroids (de l’EP BeFor Our Time) parce que je vois la façon dont les gens y réagissent. J’aime voir ce que les gens ressentent en écoutant ce morceau.

J’aime aussi Juice, Good Right Now … à chaque fois qu’on le joue en concert, les gens deviennent fous et je kiffe. En fait j’aime tous mes morceaux, ma musique, tous mes sons et j’aime voir les réactions des gens quand ils m’écoutent.

3

10

Tu as fait plein de choses l’année dernière mais une chose en particulier attire notre attention, tu viens d’être diplômé. Cela signifie que tu vas te concentrer sur la musique maintenant ?

Ouais, j’en ai fini avec les cours donc ma mère ne peut plus rien dire ! (Rires) Maintenant je peux faire de la musique à plein temps.

 

On te comprends,c’est de l’investissement de vouloir vivre de sa passion !

Rien n’est impossible ! Je viens juste d’avoir mon diplôme donc maintenant je peux en profiter pour faire de la musique mon métier. J’ai la chance de faire mon premier concert en tant que tête d’affiche a Paris depuis que j’ai mon diplôme. Maintenant je peux dire que les choses ont changé ! (Rires)

 

Qu’est ce que tu comptes faire pour 2016 ?

J’ai sorti mon dernier projet en novembre 2015 (Mellow Vation) et cette année je compte partir en tournée et sortir plus de sons. Le mois dernier j’ai sorti un morceau fait avec un producteur Brésilien et je compte surtout poursuivre des collaborations avec des artistes pour cette année.

Founder of Black Square - creative junkie - Serial entrepreneur

Post a comment

MEDIA FOCUSING ON BLACK CREATIVITY AROUND THE WORLD

Elsewhere: