Lorsqu’il s’agit de nommer les artistes féminines du nigérianes, on a souvent tendance à nommer des chanteuses et peu de rappeuses. L’on se souvient encore du titre “I no send you” du rappeur The Suspect sur lequel il avait invité quelques têtes qui se démarquaient à l’époque (2011).

Depuis lors, l’on peine à citer des rappeuses féminines qui tirent leur épingle du jeu. C’est alors qu’intervient Akiode Blessing alias Candy Bleakz, jeune artiste de 21 ans qui a déjà la validation de la rue. En effet, à l’instar des Zlatan et autres Naira Marley, avec qui elle a déjà eu à collaborer, Bleakz s’inscrit dans un registre street qui tout de suite fait la différence.

Née à Lagos de parents yoruba, elle se nourrit de son héritage et de son vécu pour enrichir ses textes et elle a une allure assez masculine que l’on retrouve très peu dans l’entertainment nigérian (on peut seulement citer Darkoo mais le fait qu’elle réside en Angleterre ne permet pas une complète comparaison).

Récemment signée chez Chocolate City Music, le label du vétéran M.I, c’est aux côtés de Blaqbonez et autres Ckay qu’elle compte faire entendre sa voix et marquer les esprits.

Nous vous proposons de la découvrir en musique ci-dessous.

Facebook Comments

Téléchargez l'application mobile Black Square