Rappeur polyvalent, Elzo Jamdong naît au sein d’une famille de mélomanes. Difficile de ne pas être très tôt passionné de musique, avec un père amateur de jazz et de musique cubaine et un frère qui joue du clavier. Lorsqu’il découvre le rap en classe de 4ème, il se fait appeler Free E en hommage à la légende Eazy E. Un parcours classique qui l’emmènera en France en 2006 où avec d’autres compères ils formeront le crew Jamdong. Un collectif aujourd’hui inactif mais qui aura produit deux mixtapes notamment Red Alert en 2009 et Gold Medal en 2012. Free E changera d’identité et arborera le blaze Elzo Jamdong en référence à son collectif qu’il continuera de représenter.

De Freedope, son premier projet solo sorti en 2014 à Freengdom son premier projet international en 2016, le rappeur a fait du chemin et marqué de son empreinte le hip-hop galsen notamment avec une tournée nationale dans six régions du Sénégal et deux concerts pleins au Théâtre Nationale Sorano de Dakar.

Cette année, Elhadji Diallo de son vrai nom revient sur le devant de la scène avec Macina, son récent projet sorti en Juin. Nommé ainsi en hommage à son grand-père, l’album comprends 7 titres tout aussi différent les uns que les autres. Que ce soit “Coulisses” qui aborde la célébrité et ses revers, ou “Ci Yam” qui parle d’amour, Elzo nous abreuve d’un cocktail de rimes tantôt en wolof ou avec quelques bribes d’anglais.
Allons à la découverte du clip “Saï Saï”, nouveau vidéogramme extrait de l’album Macina.

Facebook Comments

Téléchargez l'application mobile Black Square