ART & CULTURE

INTERVIEW – ZOOM SUR LE PHOTOGRAPHE MAKHTAR DIAKHATE

3 Mins read

Originaire du Sénégal et basé à Paris, Makhtar DIAKHATE est un photographe que nous avons découvert au détour d’un scroll sur instagram. Nous sommes tombés sous le charme de son art et souhaitions en savoir plus sur son parcours et son processus créatif. Bonne lecture!

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Makhtar DIAKHATE et je suis photographe d’origine Sénégalaise. Je vis en France depuis quelques années maintenant.

Depuis quand faites-vous de la photographie ?

J’ai développé mon intérêt pour la photographie il y a 6 ans. J’ai commencé par la photographie de paysage parce que j’avais un collègue qui en pratiquait à l’époque. En réalité, c’est lui qui m’a réellement initié à la photographie. Avant ça, j’en faisais un peu comme tout le monde avec mon smartphone mais sans réel intérêt autre que celui de conserver des souvenirs.

Comment décririez-vous votre style de photographie ?

Comme j’ai dit, j’ai commencé par la photo de paysage mais je me suis très vite « ennuyé » . Je n’arrivais pas réellement à accrocher, il me manquait quelque chose. En testant d’autres types de photographie, je suis petit à petit tombé amoureux de la photo de rue et de portrait. Aujourd’hui, c’est certainement dans celles-ci que je trouve ma paix et ma plus grande inspiration. Alors oui, c’est ce que je fais maintenant, je sors, je voyage, je rencontre des gens et je les dessine avec la lumière. Rien d’extraordinaire. Mais je me décris comme étant un photographe passif quelques fois. Je veux profiter du moment et le partager avec ceux qui contemplent mon travail avec une simple légende: “regardez, c’est le moment que j’ai apprécié plus tôt, en voici un aperçu ».

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Je pense que je tire le plus d’inspiration de ma propre vie et de mes relations avec les autres. J’aime écouter les gens, leurs histoires, la façon dont ils perçoivent la vie et naviguent à travers toutes leurs luttes. J’essaie également de m’écouter, de prendre en compte mon propre ressenti et c’est quelque chose que nous oublions bien souvent.
Une partie de mon travail est une représentation visuelle de la façon dont en tant qu’Africain, je vois le monde occidental et comment je navigue dans une société avec une culture différente de la mienne.

Outre la photographie, avez-vous d’autres domaines artistiques que vous pratiquez ou que vous aimeriez pratiquer ?

Haha non, pas vraiment. J’ai pratiqué le dessin et la poésie lorsque j’étais plus jeune. J’ai essayé de m’y remettre à plusieurs reprises, sans succès malheureusement. Mais qui sait, peut être un jour. Pour l’instant, la photo prend déjà pas mal de place dans ma vie artistique. Et au final, n’est-ce pas une autre façon de pratiquer la poésie ? En maniant la lumière et non les mots cette fois-ci.

Avez-vous des artistes avec lesquels vous souhaiteriez collaborer ? Si oui lesquels ?

Difficile à dire, dans la photo c’est compliqué de « collaborer » avec un autre photographe. Ou c’est peut être moi qui fait un blocage là-dessus, les visions sont tellement différentes quelques fois qu’il serait sans doute difficile de créer une coalescence. Mais si je dois choisir, je dirai sûrement Faïd Hajdi.

Et enfin, pour vous, qu’est-ce que la créativité ?

Très bonne question. Pour moi la créativité c’est d’arriver à créer quelque chose de cohérent en partant d’une idée ou d’un sentiment. D’arriver à emmener les gens quelque part, les faire voyager, leur faire ressentir quelque chose -de nouveau- sans pour autant les perdre dans notre concept. Et c’est bien là le problème, à mon avis il est impossible d’être créatif aux yeux de tout le monde, notre art parlera à certains et pas à d’autres car tout le monde n’a pas la même réceptivité en présence de notre message.
752 posts

About author
Founder of Black Square - creative junkie - Serial entrepreneur
Articles
Related posts
ART & CULTURE

MALI - L'AFROFUTURISME REVISITÉ PAR SMAÏL KANOUTÉ

1 Mins read
C’est l’histoire d’un homme qui fut engloutie par le temps. Au point que même son nom de naissance a été perdu. De…
ART & CULTURE

USA - LES MASQUES NOIRS D'ALEX GARDNER

1 Mins read
Imaginez-vous le sud de Los Angeles, plus précisément Long Beach et son atmosphère balnéaire. La ville qui a vu naître Snoop Dogg,…
ART & CULTURE

SUISSE - QUAND LA JUSTICE SOCIALE ENTRE DANS LA DANSE

1 Mins read
Direction la Suisse où le studio Cubique entame la première saison de ce qui va devenir votre série préférée. La promesse est claire…

Laisser un commentaire

Translate »