Jusqu'ici tout va bien - cubique

SUISSE – QUAND LA JUSTICE SOCIALE ENTRE DANS LA DANSE

Direction la Suisse où le studio Cubique entame la première saison de ce qui va devenir votre série préférée. La promesse est claire et sans ambages : 13 danseurs et danseuses, 8 performances, 1 cube.
Vous l’aurez compris, le cube est l’élément récurrent du projet. On peut voir dans cette structure métallique, un point de repère mais aussi un carcan à détruire.

Le projet cubique s’attaque aux thèmes sociaux forts qui agitent la Suisse et le monde entier. Que l’on parle du privilège blanc, des violences policières, ou l’entraide, les performances inspirent un déluge d’émotions pi-our qui sait ouvrir l’oeil. La mise en scène  y est pour quelque chose, elle vient soutenir les corps dans leurs efforts d’interprétation, les renforcer pour les rendre toujours plus accessibles et familiers.

 

Que ce soit pour parler de la transmission de valeurs via la danse avec FUDD et ses fils RUC BOI et EVIL RYU ou du racisme systémique avec Stylez’C, on en prend plein les yeux. Et lorsque que la performance se termine, le sujet reste en tête.

Les performances du studio cubique ne sont pas anecdotiques. Physiquement ou intellectuellement, le projet cherche à nous faire entrer dans une case pour mieux la déformer, la façonner à nos images, selon nos vécus.
Ici, dépasser les limites est loin d’être interdit, c’est même fortement encouragé.

Retrouvez l’univers cubique sur Instagram.

Post a comment

MEDIA FOCUSING ON BLACK CREATIVITY AROUND THE WORLD

Elsewhere: