Nous sommes à Harlem, plus précisément à Sugar Hill en 1992. Marjorie Elliott, passionnée de musique, vient de perdre un de ses fils. Pour faire son deuil, elle choisit d’organiser des concerts de jazz tous les dimanches chez elle.

25 ans plus tard, cela donne les rendez-vous dominicaux où tous ceux qui le désirent sont les bienvenus. Ms Elliott se dit reconnaissante d’avoir vu grandir la communauté de personnes, venues l’aider à passer cette dure épreuve en musique. Quant à ceux qui y participent, pour certains, ces concerts ont autant d’impact que la messe du dimanche et leur permet d’être en lien avec d’autres mélomanes.

Pour découvrir son histoire, nous vous proposons de regarder le documentaire ci-dessous, réalisé par Jess Colquhoun, à qui l’on doit également “Valley of thousand hills” sur la culture skateboard en Afrique du sud.

Bon visionnage.

Facebook Comments

Téléchargez l'application mobile Black Square